Cie Rêve de la soie en accueil studio

Du 9 nov au 22 nov, le Hangar accueille la Cie Le rêve de la soie, avec Patrick Servius  accompagné par la chorégraphe brésilienne Francis Baiardi.

Construisant sa pensée autour de l’idée de Rhizome propre à Gilles Deleuze ou Edouard Glissant, Patrick Servius interroge les notions d’identités multiples et de métissage à l’aune de ses propres origines : antillaises et cap verdiennes.

Création en deux mouvements, Rhizome propose un regard croisé et la double formulation d’un même enjeu culturel, d’une même problématique scénique et spectaculaire : comment rendre compte de la réalité contemporaine (l’art-réalité) qui confronte l’implosion des identités singulières à l’organisation mondialisée du Pouvoir ? Un tel enjeu peut se vivre dans la déchirure intérieure et la césure des parts que chacun porte en lui- même (Habiter la frontière)… Ou à l’épreuve de l’Autre, tel que la colonisation du monde l’a mis en scène dans les ports du commerce triangulaire, dans l’imaginaire des différentes créolisations ou dans le cosmopolitisme méditerranéen (Trois Rives)… Habiter la frontière et Trois Rives sont les deux mouvements d’une même geste ; deux moments d’un même champ de création : le chant de l’Un et du Divers, l’enchantement du sombre horizon…

Dans le cadre de cette résidence Patrick Servius désire rencontrer des danseurs, comédiens et circassiens réunionnais, lors d’ Ateliers LYANNAJ. 

Horaires :
Lundi 9 – mardi 10 /
jeudi 12  – vendredi 13 /
Lundi 16
Vendredi 20
atelier de 9h30 à 13h30

Mardi 17
Jeudi 19
atelier de 9h30 à 11h + training de  11h à 13h30

ATELIER GRATUIT – présences ponctuelles autorisées

But de l’atelier LYANNAJ : Amener les danseurs à ressentir les tensions d’espaces, à travailler sur l’empathie, ressentir les états de corps de leurs partenaires et se mettre au diapason pour créer des unissons sensibles… Faire le même voyage ! 
Il s’agit pour moi, au travers de ce chemin d’explorations de bâtir une danse qui repose sur de vraies sensations ressenties par les interprètes. Amener ceux-ci à aller à la rencontre de leur propre danse que je m’efforce de construire sur les réponses les plus authentiques de leur corps. C’est ma motivation première ; faire parler les corps des mémoires enfouies, rencontrer les êtres dans ce qu’ils ont de plus profonds et singuliers !

Pour les personnes intéressées, contacter Marie Pierre au 06 92 888 277

 

Le 15 novembre à 17h, ne manquez pas la restitution au public de l’atelier, un magnifique solo de Francis Baiardi !
Pour réserver votre place, appelez au 0692 888 277
_
Photos : DR